Mireille Bossy

 

Une Secrétaire d’Etat sortante et une Sous Préfète opposées directement sur la circonscription n°3 des Pyrénées-Orientales. Ce n’est pas courant ! C’est le choc central des législatives dans le 66 qui passionne les électeurs. Expliquez nous.


« C’est vrai que c’est le choc politique majeur, et il passe entre nous deux, distinctes des 10 autres candidats d’estime qui vont s’équilibrer par le bas au 1er tour.
Mais ce n’est pas en tant que Sous Préfète que je me présente. Je suis très respectueuse de la distinction des fonctions, et mon job est désormais depuis 2 ans dans le « 9-3 ». Ma hiérarchie, prévenue dans les règles, a validé l’aspect juridique de la question, vous vous en doutez bien.

Par contre c’est bien à une Secrétaire d’Etat sortante que je suis directement opposée. Ce n’est pas une question de personne non plus. Pour ma part, je respecte tout le monde et chacun le sait. C’est plutôt une vraie question de fond. La vraie question à trancher par les urnes !

Ainsi, Mme Neuville a fabriqué sa carrière d’Etat sur la circonscription, et même grâce aux atouts du territoire. Or quel que soit le bulletin de deuxième tour que les électeurs ont mis lors de la dernière élection présidentielle, ils ont largement rejeté tant son parti, apparaissant comme une structure d’appareil éloignée des réalités, que le gouvernement en échec sans précédent dont elle faisait partie. Et aussi ses méthodes d’utilisation personnelle des atouts locaux à son profit, sans jamais les faire lever en retour.
Car si elle semble très satisfaite de ce qu’elle a réussi pour elle-même, les citoyens ne peuvent pas en dire autant. Les subventions ont été chichement distribuées, et parfois même elle a mis à l’écart des villages entiers où le maire, pourtant de son camp, n’était plus d’accord avec elle. Cette façon de gérer l’argent public comme si c’était le sien ou celui d’un clan, représente une ancienne façon de faire de la politique, précisément ce que les gens rejettent définitivement désormais.
Pour ma part, je suis au service de l’intérêt général. Je me présente aux suffrages comme une citoyenne libre de toute attache de clan, avec un professionnalisme reconnu sur tous les dossiers de la circonscription, professionnalisme impartial que tout le monde a salué et vérifié de 2013 à 2015.
D’ailleurs, c’est à la demande d’élus et de citoyens de tous bords, qui ont apprécié ma façon nouvelle et juste de les servir, que je reviens pour représenter ce pays catalan pleins d’atouts à l’Assemblée Nationale. Et faire lever ces atouts sang et or ! 40 ans d’échec de nos décideurs incapables de valoriser nos richesses humaines et de territoire exceptionnelles, cela suffit ! Agriculture, pôle santé, thermalisme, entreprises et artisanats locaux, et les femmes et les hommes qui se battent pour ça au quotidien, sans rien dire, dans les quartiers et les cantons, accablés des taxes et impôts que Mme Neuville a votés systématiquement, méritent d’être enfin portés. Notamment pour favoriser l’activité de tous et l’emploi des jeunes en particulier.
La France est intelligente. Bien plus que ses représentants élus « toque manettes » du passé. Elle n’accepte plus les anciennes méthodes, de quelque camp qu’elles viennent, cachées même parfois sous des étiquettes ou visages nouveaux mais pleins d’opportunisme personnel. Ou recyclés à la hâte d’anciens partis…
Mon positionnement de pro est autrement crédible. Et quand je serai députée de la 3ème circonscription des PO, je voterai en fonction d’un engagement écrit au coup par coup pour notre territoire de la part de la majorité qui me demandera mon soutien. Une nouvelle élue qui a le sens de l’Etat et de l’intérêt général et qui le met au service du Territoire, ça va changer d’une sortante qui utilise le territoire pour faire sa carrière d’Etat… C’est précisément l’opposé.
Voilà les nouvelles méthodes qu’on attend. Et je suis la seule en capacité professionnelle de les incarner tout de suite. Voilà le choix stratégique des électeurs de la 3ème circo. des PO qui voteront pour moi en grand nombre, vous le verrez, lors des 11 et 18 juin prochains, »