Clarté En Marche

La Liberté en Marche.

Personne n’est propriétaire d’un mouvement comme En Marche. La liberté, c’est même l’esprit de ce mouvement, que j’ai rejoint dès le début de 2017, et dont mon suppléant Pascal Bottin est bien un des tous premiers adhérents du 66. Je le dis partout : je me présente libre !
Et je vise pour ma part clairement la bonne cible. S’exprimer dans le journal l’Indépendant en ne connaissant que la polémique, c’est se tromper d’objectif.
Car l’essentiel c’est de faire gagner une majorité présidentielle au service du territoire.
Qui ne le comprend pas court à l’échec, et la première intelligence c’est de noter qu’il y a deux tours…
Le véritable combat gagnant c’est de combattre les ancienne pratiques politiques, pas les personnes.

Je me présente forte d’un professionnalisme reconnu au delà des clivages pour une majorité présidentielle au service du territoire.

C’est bien les pratiques de la Secrétaire d’Etat députée sortante d’un gouvernement en échec, sanctionné par les électeurs lors de la dernière élection présidentielle, et dont les habitudes de clan ont auto détruit un parti respectable désormais rejeté que je combats…
Dans cette élection, je suis la seule dont le professionnalisme s’est exprimé par des actions de terrain, reconnues par tous au-delà des clivages. Cela s’appelle la crédibilité. La seule avec mon suppléant, adhérents du mouvement En Marche, capables de faire gagner une majorité présidentielle au service du territoire.
Pour cela, nous validons les bonnes idées de droite et de gauche, et nous apportons les nôtres, avec de nouvelles pratiques politiques d’ouverture.
La polémique des propriétaires exclusifs d’étiquettes, c’est du passé…
Pour ma part, libre et professionnelle, je suis en mouvement, et en clarté.

Investiture sur la 3 ?